LES ROMANS DE ZAKHAR PRILEPINE

VOIR D'ABORD CETTE PAGE TRÈS COMPLÈTE SUR ZAKHAR PRILEPINE :

http://www.tout-sur-limonov.fr/371489332

 

            -----     -----     -----     -----     -----

      Le dernier roman de Prilepine :

 

            L'ARCHIPEL DES SOLOVKI   

 

 Sortie en France : Octobre 2017 chez Actes Sud

 

POUR CERTAINS CRITIQUES, IL S'AGIT DU MEILLEUR ROMAN RUSSE DE CE DÉBUT DE 21ème SIÈCLE.

  

 

 

Parmi les meilleurs livres de l'année 2017 pour "Le Monde des livres"   

 

 

Parmi les 10 meilleurs livres de 2017 pour le quotidien suisse LE TEMPS

 

Sélectionné pour le Prix Médicis Etranger 2017.  

 

  

 

 

 

L'ARCHIPEL DES SOLOVKI est une saga de 800 pages qui se déroule dans le camp de rééducation soviétique des îles Solovki, à la fin des années 20.

Un livre d'une force que seule pourrait égaler dans la littérature contemporaine "LES BIENVEILLANTES" de Jonathan Littell.  

 

                                                       

              PRILEPINE SUR ARTE  

                                                                17 OCTOBRE 2017

 

Zakhar Prilepine, invité de l'émission "28 minutes" sur ARTE pour parler de L'ARCHIPEL DES SOLOVKI (les 12 premières minutes). 

ELISABETH QUIN : " L'ARCHIPEL DES SOLOVKI EST UN GRAND LIVRE. UN CHEF D'OEUVRE ! "

                       OCTOBRE 2017

  PRILEPINE POUR DEUX JOURS Á PARIS 

 

 Zakhar Prilepine, le 17 octobre 2017 à Paris.  Photo Samuel Kirszenbaum pour Libération.                                                           

 

                                                                                *****  

 

Voir ce long article dans MEDIAPART du 12 novembre 2017 : 

Prilepine, l'ange noir de la littérature russe 

                                       EXTRAIT

"L’Archipel des Solovki est un roman vertigineux, qui allie la puissance de la fiction à la précision d’une enquête documentaire.

Et il vient confirmer que son auteur, Zakhar Prilepine, est bien l’un des plus grands écrivains russes de ces trente dernières années."  

                                                     François Bonnet - Mediapart 

 

                                                             *****   

Voir l'interview de Zakhar Prilepine dans TELERAMA du 26 octobre 2017.

 

                                         *****

Voir dans LIBÉRATION du 25 novembre 2017, un long article présentant L'Archipel des Solovki, et une interview de Prilepine :

http://next.liberation.fr/livres/2017/11/24/zakhar-prilepine-les-heros-russes-sont-tous-des-bandits_1612311

  

                                                                              *****

Critique du quotidien suisse "Le Temps"du 22 décembre 2017 : 

 

     "Le grand roman du premier goulag russe"

 "A la manière des grands auteurs russes, Prilepine sait faire percevoir, dans les contextes les plus durs, les plus désolants, ce qui persiste d’humanité. 

On le suit sans fléchir à travers les huit cents pages du livre, et on en reprendrait bien à la fin."

                                                               Isabelle Rüf - Le Temps

 

                                            *****

 

Ne pas rater cette longue et magnifique critique de Ninamarijo, une lectrice anonyme sur Babelio :

une analyse d'une telle ampleur donne aussitôt envie de se lancer dans la lecture du chef d'oeuvre qu'est L'Archipel des Solovki

 

                                            *****

  "L'ARCHIPEL DES SOLOVKI" EN ITALIE 

En Italie, sous le titre "Il Monastero", le livre est paru avec succès, en juin 2017  

Excellentes critiques dans les quotidiens IL FOGLIO, IL MANIFESTO, IL GIORNALE, LA STAMPA

 

Le début (traduit) de la critique de LA STAMPA : 

 

Un "chef d'oeuvre", un "classique instantané", selon Lev Danilkin, l'un des critiques les plus célèbres de Russie.

Un livre comparé aux oeuvres de Tolstoï, Dostoïevski, Soljenitsyne, et récompensé par les plus grands prix littéraires.

La parution de L'ARCHIPEL DES SOLOVKI de Zakhar Prilepine a été un évènement, prenant la tête des ventes, et consacrant l'écrivain le plus médiatique de Russie en tant qu'héritier d'une grande tradition.

Les critiques unanimes ont salué ce roman de grande dimension, dur et complexe, que les Editions Voland proposent aujourd'hui en Italie dans une traduction qui en rend bien le rythme et les nuances."

                                   Anna Zafesova - LA STAMPA - 13/06/2017

 

Un extrait de la critique de IL GIORNALE :

 

"S'il était paru il y a quelques dizaines d'années, L'ARCHIPEL DES SOLOVKI serait déja devenu un classique de la littérature russe : il en a le courage, la solennité d'écriture, la prétention et la capacité de parfaitement raconter l'enfer du Goulag...///

On est très près des BIENVEILLANTES de Jonathan Littell, bien que le style soit différent : il a la respiration du classique, mais avec un rythme serré, riche en dialogues.

Il y a aussi du picaresque, qui rappelle l'écriture criminelle de Jean Genet, et même de la "pulp fiction" dans le genre des séries américaines les plus modernes"

                           Gian Paolo Serino - IL GIORNALE - 17 août 2017

                                                       

                                                        *** 

LIRE la critique du quotidien communiste IL MANIFESTO

 

                                                                   ***    

 

LIRE LA CRITIQUE DE "IL FOGLIO" :  

Un modèle du genre : quand une journaliste - Jolanda Bufalini -, consciente de l'importance de l'ouvrage, prend plaisir à bien lire un livre de 800 pages, recueille les propos de l'auteur, et analyse en profondeur L'Archipel des Solovki.

 

                                                                  ***

- La radio RAI 3 (l'équivalent de France Culture en Italie) a consacré une émission de près d'une heure à L'ARCHIPEL DES SOLOVKI (IL MONASTERO), le 29 septembre 2017.

Ecouter ici :

http://www.radio3.rai.it/dl/portaleRadio/media/ContentItem-b8295d81-dc2d-4f43-85d1-66c760e742e6.html

 

                                                            *****        

           L'ARCHIPEL DES SOLOVKI

 

"Prilepine ose et assume le romanesque pour raconter les Solovki – premier camp du régime soviétique à 160 kilomètres du Pôle Nord, genèse du Goulag – à travers l'histoire d'amour d'un jeune détenu avec sa “gardienne". 

 

On est en 1929 : le jeune Artiom est déporté aux îles Solovki et immergé dans la population, haute en couleur, des droits communs, des politiques, des membres du clergé, des officiers de l’armée blanche, des soldats de l’Armée rouge, des tchékistes.

 

        Un vrai roman russe dans la lignée du DOCTEUR JIVAGO de Boris Pasternak, très souvent dostoïevskien, un grand livre, dans une langue dense, tenue, charnelle, de l’écrivain le plus populaire actuellement dans son pays."  

 

 

             PRILEPINE PARLE DU LIVRE

                                     Passionnant !

 

En 2015, après la sortie du livre en Russie, Prilepine était à Paris pour parler de L'ARCHIPEL DES SOLOVKI.

  C'est passionnant de bout en bout, et l'interprète, Julia Breen, est remarquable. 

Zakhar Prilepine parle de L'ARCHIPEL DES SOLOVKI ------- On apprend des tas de choses !

L'ARCHIPEL DES SOLOVKIdésigné "Meilleur livre de l'année" en Russie, a aussi reçu le Big Book Prize, doté de 3 millions de roubles. 

AGRANDIR

 

"L'ARCHIPEL DES SOLOVKI est un chef d'œuvre, tour à tour violent, romantique, picaresque, grandiose, épique, haletant.  

 

Un véritable OVNI littéraire. Car arriver à faire coexister tous ces ingrédients dans un récit de longue haleine sans aucun moment d'ennui est une gageure !"

                                                                      Vincent Didier 

                                           *****

    Prilepine, grand satiriste également

 Dans un article du 26 octobre 2017, Zakhar Prilepine raconte avec beaucoup d’humour (et un peu dexaspération) son séjour à Paris et ses aventures avec les journalistes français (peu au fait de la situation en Russie, mais très sûrs d’eux, et croyant tout connaître) :

http://reseauinternational.net/le-franzisme-ordinaire/ 

        -----     -----     -----     -----     -----

 

     LE PREMIER ROMAN DE PRILEPINE 

                  PARU EN 2004

                   Réédité en 2017

1996 -- A 21 ans, Zakhar Prilepine a été commandant d'un groupe de combat des forces spéciales russes en Tchétchénie.

 

Prilepine (assis au milieu) avec son groupe pendant la guerre en Tchétchénie.

NOUVELLE ÉDITION EN MARS 2017. Photo de couverture : Zakhar Prilepine en Tchétchénie.

  

PATHOLOGIES 

 

 Russie - 2004  

 

France : Ed. des Syrtes 2007  

 

Réédition : mars 2017, avec une préface inédite de Zakhar Prilepine

 

Traduit par Joëlle Dublanchet 

Traduction récompensée par le Prix Russophonie 2008.

 

  

 

Les aventures hallucinées d'un peloton de jeunes soldats russes pendant la guerre de Tchétchénie.   

 

 

"Pathologies est un livre très fort sur la guerre, vue à hauteur de petit soldat, opaque, absurde, traumatisante, «pathologique». Dans sa préface de 2017, l’auteur la qualifie de «monstrueuse».  

Il est impossible de lire Pathologies, ce livre de jeunesse plein de chagrin et de pitié, comme une apologie de la guerre."                                      Le Temps (Suisse) - 25 mars 2017

 

 

En Italie, PATOLOGIE a remporté le Prix international Città di Cassino , le 9 mai 2018.

         -----     -----     -----     -----     -----  

                       SAN'KIA

        LIVRE HAUTEMENT RECOMMANDÉ

 

 

 

 

SAN'KIA 

 

 

Russie - 2006 

 

 

France : Editions Actes Sud 2009

 

 

 

 

 

 

La Russie en pleine crise au tournant des années 2000, avec les expériences d'un groupe d'adolescents révoltés, menés par le jeune San'kia (Sacha).

Ces jeunes garçons et filles n'ont pas froid aux yeux : ils sont membres d'un parti qui ressemble en tout point à celui d'Edouard Limonov, le parti national bolchévique (interdit et dissout en 2007 - Remplacé depuis par "L'Autre Russie").

 

Prilepine a récemment révélé que Vladimir Poutine avait lu SAN'KIA.  

 

    

          Lire le début de SAN'KIA 

Le personnage de Kostenko est évidemment inspiré par Edouard Limonov.

 

 

SAN'KIA EST DEVENU UN LIVRE CULTE EN RUSSIE 

 

                                                                        *** 

 

   Kirill Serebrennikov met en scène SAN'KIA 

 

Le célèbre metteur en scène (et cinéaste) Kirill Serebrennikov a monté une pièce inspirée de SAN'KIA, qui a été le premier grand succès du Centre Gogol à Moscou, tout en ayant quelques problèmes avec la censure  (et a remporté le "MOLIÈRE"du théâtre russe en 2012).

Kirill Serebrennikov, dont un ballet inspiré de la vie de Rudolf Noureev (axé sur son homosexualité) a été déprogrammé par le BOLCHOÏ, quelques jours avant la générale, en juillet 2017.

(La Première du ballet Noureev a finalement eu lieu en décembre 2017 au BOLCHOÏ)

Kirill Serebrennikov a été arrété le 22 août 2017, et placé en résidence surveillée, pour "fraude massive".

Il ne pourra pas aller au Festival de Cannes en mai 2018, présenter son film LETO, retenu dans la sélection officielle.

 

 

                                                      VIDÉO

Un extrait de la pièce tirée de SAN'KIA, avec les réactions de Kirill Serebrennikov, Prilepine et Edouard Limonov (3'58) : 

DANS LA SALLE : PRILEPINE ET À SES CÔTÉS LIMONOV
SAN'KIA en grec aux Editions Topos - Athènes 2018

 

 

 

SAN'KIA a été traduit en une dizaine de langues, dont le chinois, l'allemand et l'italien.

 

 

Dernière traduction en date, le grec en 2018.

 

 

 

 

 

 

Un extrait de la critique de Dimitris Anastassopoulos dans le journal grec I Efimerida, le 18 octobre 2018 :

"L'Hemingway russe, Zakhar Prilepine, qui a partagé sa vodka avec ses jeunes héros, a écrit le livre le plus vivant sur la nouvelle réalité en train de se forger en Russie". 

                                    ***

Extrait de SAN'KIA (pour voir la qualité du style et le fond) :

 

"L'homme, remarqua San'kia, était le type même de l'individu qui s'était brusquement enrichi : à la fois arrogant et toujours sur la brèche, incapable d'élaborer un mode de communication en fonction des situations, et passant constamment de la goujaterie à l'hystérie.

Même les flics paraissaient, en comparaison, plus dignes."

                                           SAN'KIA (page 358) 

                       PRILEPINE NOUVELLISTE

 

 

 

 

Traduction Joëlle Dublanchet

Actes Sud - 2011

 

 

 

Traduction Joëlle Dublanchet

Actes Sud - 2015

 

 

         

VOIR SURTOUT CETTE PAGE TRÈS COMPLÈTE SUR ZAKHAR PRILEPINE :.

                        (actualisée en octobre 2018)

http://www.tout-sur-limonov.fr/371489332

 

.