Zakhar Prilepine - Grand écrivain russe

"ZAKHAR" --- La biographie de Zakhar Prilepine, par l'écrivain et critique Aleksei Kolobrodov --- Editions AST. Moscou 2015.

Une page très complète sur Zakhar Prilepine, le plus influent parmi les jeunes écrivains russes, avec photos, vidéos et beaucoup d'infos inédites (2017) 

  

 

Zakhar Prilepine a fait l'objet en Russie d'une biographie de 512 pages à 40 ans en 2015 

 

La vie du jeune écrivain le plus célèbre de Russie est racontée par Aleksei Kolobrodov.

2016 - ZAKHAR PRILEPINE AVEC FEMME ET ENFANTS.

             -----     -----     -----     -----     -----

PRILEPINE VU PAR EMMANUEL CARRÈRE

          

Le portrait de Zakhar Prilepine dressé par Emmanuel Carrère dans son livre LIMONOV.

Il l'avait rencontré en 2007 (il avait alors 32 ans).

Depuis, Prilepine a fait bien du chemin !

  

 

Zakhar Prilepine vit avec sa femme et ses enfants à Nijni-Novgorod, où il dirige l’édition locale de Novaïa Gazeta, le journal indépendant où écrivait Anna Politkovskaïa.

Auteur de trois romans, il est en train de passer, dans son pays et à l’étranger, du statut de jeune espoir à celui de valeur sûre.

 

Le premier de ces romans traitait de la Tchétchénie, où il a été soldat, le second des doutes et des errances d’un jeune gars de province qui croit donner un sens à sa vie engluée en devenant nasbol, c’est-à-dire militant du parti national-bolchevik.

C’est un livre issu de l’expérience de l’auteur et d’amis de son âge, car Zakhar Prilepine est depuis plus de quinze ans un nasbol convaincu. Il en a la dégaine : costaud, boule à zéro, vêtements noirs, Doc Martens aux pieds, et avec cela la douceur incarnée.

 

Il faut se méfier, je sais, mais après quelques heures avec lui je suis prêt à jurer que Zakhar Prilepine est un type formidable. Honnête, courageux, tolérant, le genre qui regarde la vie comme il vous regarde, droit dans les yeux, et pas pour affronter mais pour comprendre, autant que possible aimer. Le contraire de la brute fasciste, le contraire aussi du dandy décadent qui trouve sexy l’imagerie nazie ou stalinienne.

 

Dans ses livres, qui sont traduits et que je recommande chaleureusement, il parle de la vie quotidienne dans la province russe, des petits boulots, des cuites avec les potes, des seins de la femme qu’il aime, de son amour inquiet, émerveillé, pour ses enfants. Il dit la cruauté des temps mais aussi les moments de pure grâce que réserve une journée quand on est attentif.

C’est un excellent écrivain, sérieux et tendre, qu’on pourrait, pour situer, rapprocher de Philippe Djian à ses débuts ― mais un Philippe Djian qui aurait été à la guerre.

 

                                                    Emmanuel Carrère - LIMONOV  

             -----     -----     -----     -----     -----

 

              VIENT DE PARAÎTRE

PARU EN FÉVRIER 2017

  

 

JOURNAL D'UKRAINE

 

Paru en février 2017

 

Traduction : Monique Slodzian

Editions de la Différence 

 

(VOIR PLUS BAS)

              -----     -----     -----     -----     -----

                 LES ROMANS DE PRILEPINE  

 

L'apparition de Zakhar Prilepine sur la scène littéraire russe a fait l'effet d'une bombe, en 2004, avec la publication de PATHOLOGIES, son roman sur la guerre de Tchétchénie qu'il a faite en première ligne.

 

En 10 ans, Prilepine a remporté tous les grands prix littéraires.

 

Il a publié 5 romans, déja considérés comme des classiques en Russie : 

NOUVELLE ÉDITION EN MARS 2017. Photo de couverture : Zakhar Prilepine en Tchétchénie.

  

PATHOLOGIES 

 

 

Russie - 2004  

 

France : Ed. des Syrtes 2007  

 

Réédition : mars 2017, avec une préface inédite de Zakhar Prilepine

 

Traduit par Joëlle Dublanchet 

Traduction récompensée par le Prix Russophonie 2008.

 

   

 

 

Les aventures hallucinées d'un peloton de jeunes soldats russes pendant la guerre de Tchétchénie.   

 

 

"Pathologies est un livre très fort sur la guerre, vue à hauteur de petit soldat, opaque, absurde, traumatisante, «pathologique». Dans sa préface de 2017, l’auteur la qualifie de «monstrueuse».  

Il est impossible de lire Pathologies, ce livre de jeunesse plein de chagrin et de pitié, comme une apologie de la guerre."                                      Le Temps (Suisse) - 25 mars 2017

 

Zakhar Prilepine a été commandant d'un groupe de combat en Tchétchénie.

 

 

 

 

 

 

 

SAN'KIA 

 

 

Russie - 2006 

 

 

France : Editions Actes Sud 2009

 

 

 

 

 

 

La Russie en pleine crise au tournant des années 2000, avec les expériences d'un groupe d'adolescents révoltés, menés par le jeune San'kia (membres d'un parti qui ressemble à celui d'Edouard Limonov, le parti national bolchévique - dissout en 2007).

 

Prilepine a récemment révélé qu'il savait de source sûre que Vladimir Poutine avait lu SAN'KIA.  

 

    

          Lire le début de SAN'KIA 

Le personnage de Kostenko est évidemment inspiré par Edouard Limonov.

 

  

 

 

LE PÉCHÉ

 

 Russie 2007 

France : Ed.des Syrtes 2009  

 

 

 

Les fragments de la vie de Zakhar - double de l'auteur -, jeune trentenaire, plein de force et de volonté de vivre, aux prises avec la réalité russe.  

 

 

LE PÉCHÉ s'est vu décerner en 2011 le Prix Super Natsbest, récompensant "le meilleur livre russe des 10 dernières années".

 

 

 

 

 

- LE SINGE NOIR 

 

 

Russie - 2011

 

 

France : Editions Actes Sud 2012

 

 

 

 

 

 

Des enfants sauvages qui ont massacré tous les habitants d'un immeuble de banlieue.

Un journaliste moscovite enquête dans un laboratoire secret souterrain où sont détenus ces enfants assassins.

Il cherche à recueillir des témoignages de policiers, de chercheurs et d'hommes politiques, qui selon lui, ont des informations qu'ils se refusent à livrer.

 Le narrateur est-il dans la réalité ou en pleine folie ?  

Prilepine s'en prend au mythe de l'enfance innocente.                                                                                    

            Roman d'une noirceur métaphysique, à des années-lumière des livres sans enjeux qui remplissent nos librairies.  

 

LE REFUGE - A PARAITRE EN FRANCE EN 2017

 

 

LE REFUGE 

 

 

 

 

En Russie - 2014

 

 

En France : en septembre 2017 chez Actes Sud

 

  

 

 

Une saga de 700 pages qui se déroule dans le camp de rééducation soviétique des îles Solovki, à la fin des années 20.

Un livre d'une force que seule pourrait égaler dans la littérature contemporaine "LES BIENVEILLANTES" de Jonathan Littell.

 

Pour certains critiques, il s'agit du roman russe le plus important de ce début de 21ème siécle.  

 

                                                ***

 

Zakhar Prilepine a aussi publié  plusieurs recueils de nouvelles, reçus avec enthousiasme, et traduits dans de nombreux pays, dont la France.

 

C'est aussi un publiciste redouté, ses chroniques provoquant parfois de vives polémiques en Russie.

 

                                                   ***                                          


Prilepine anime également des émissions à la radio et à la télévision. 

Dernière en date à la télé : "Le thé avec Zakhar" ou il reçoit des personnalités politiques et du monde artistique et culturel.

Voir son interview d'Edouard Limonov, le 23/09/2016 : 

   

TOUS LES DÉTAILS SUR LA VIDÉO ICI :

   http://www.tout-sur-limonov.fr/412678061 

       

 -----     -----     -----     -----     -----

A LIRE ICI, la très fine analyse de Zakhar Prilepine sur le "LIMONOV" d'Emmanuel Carrère.

Prilepine est un des "personnages" du livre :

http://www.tout-sur-limonov.fr/222318798 

 

      -----     -----     -----     -----     -----

 L'importance de Zakhar Prilepine en Russie, et à sa suite, celle des autres "enfants de Limonov", vue par Monique Slodzian, Professeur à l'INALCO (Langues O'). Editions de la Différence   

                 VOIR ICI : 

http://www.tout-sur-limonov.fr/371489330

http://www.tout-sur-limonov.fr/371489334 

 

      -----     -----     -----     -----     ----- 

         PRILEPINE DANS LE DONBASS

FÉVRIER 2017 -- Interview en serbe, avec bons sous-titres en français. Depuis Donetsk, Zakhar Prilepine parle très clairement de la situation dans le Donbass. Interview réalisée le 6 février 2017, 2 jours avant l'assassinat de "Guivi" par les services secrets ukrainiens.
ACTIONNER LES SOUS-TITRES EN FRANÇAIS DE LA TRADUCTION YOUTUBE ----- Traduction presque parfaite.
Chroniques depuis le Donbass en guerre - 2016

 

 

 

 

Depuis 2014, Zakhar Prilepine a passé beaucoup de temps dans le Donbass, pour apporter de l'aide humanitaire à la population. 

 

Il a également accepté d'être le représentant officiel en Russie de la République Populaire de Donetsk.

 

 

 

Son "JOURNAL D'UKRAINE"  est sorti en France le 9 février 2017 (voir plus bas) 

Mikhail Tolstykh (Guivi). Assassiné par les services secrets ukrainiens, le 8 février 2017 à Donetsk.

 

 

Prilepine a été traumatisé par les assassinats de ses amis, Arsen Pavlov (Motorala) et Mikhail Tolstykh (Guivi).

 

 

 

Ces combattants charismatiques, très populaires dans la République Populaire de Donetsk, ont été victimes d'attentats organisés par les services secrets ukrainiens.

 "Motorola" a été tué par l'explosion d'une bombe dans l'ascenseur de son immeuble, en octobre 2016, et "Guivi" par un tir de lance-roquette contre son bureau, le 8 février 2017. 

Cinquante mille personnes, à chaque fois, ont suivi leurs obsèques à Donetsk.

 

Très affecté, Zakhar Prilepine a annoncé le 13 février 2017 sa décision de s'engager, armes à la main, dans le Donbass, pour lutter contre "le régime criminel de Kiev, soutenu aveuglèment par les USA et l'Union Européenne".

 

Déja conseiller d'Alexandre Zakhartchenko, le président de la République populaire de Donetsk, Prilepine s'est fait nommer commandant adjoint d'un bataillon des forces spéciales.

 

 

 

"Je suis plus préoccupé par ce que penseraient de moi Tolstoï ou Dostoïevski, qui combattirent pour la Russie dans leur jeunesse, que par ce que disent mes courageux contemporains sur Twitter"

                                                                      Zakhar Prilepine 

 

 

 

Certains intellectuels russes libéraux ont vivement critiqué Prilepine.

La poétesse Véra Polozkova allant jusqu'à écrire sur son blog :

 "J'ouvrirai une bouteille de champagne quand ils lui feront  exploser la tête"

 

Réponse de Zakhar Prilepine :

"J'ai un bataillon. Ils ont juste Facebook"

Prilepine s'explique sur le Donbass :

                      21 février 2017

http://www.tout-sur-limonov.fr/222318817           

 

    -----     -----     -----     -----     -----

6 décembre 2016 - Dans son émission "Le thé avec Zakhar", Prilepine interviewe le président de la République populaire de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko

             -----     -----     -----     -----     -----

                                      DOCUMENTAIRE

Un film documentaire de 2011, retraçant la vie de Zakhar Prilepine (36 ans à l'époque). 

43 minutes.

     LES SÉQUENCES DU DOCUMENTAIRE

 

-  Prilepine de retour dans le village familial,

- évocation de la guerre de Tchétchénie, avec des vidéos où l'on voit Prilepine avec sa section, 

-  Prilepine à un concert de l'écrivain (et chanteur) Mikhaïl Elizarov, 

- à la représentation d'une pièce de théatre tirée de son roman SAN'KIA, avec Edouard Limonov à ses côtés, 

- lors des manifestations "Stratégie 31", initiées par Limonov, 

- avec femme et enfants, dans sa maison construite sur un terrain boisé des environs de Nijni Novgorod,

- parlant de son dernier livre devant un public d'étudiants conquis,

- Prilepine recevant un Prix Littéraire.

 

           -----     -----     -----     -----     -----

                   PRILEPINE ACTEUR !

 

Zakhar Prilepine a aussi fait l'acteur dans des films tirés de ses romans, composé des chansons pour le rappeur Rich, et monté sur scène avec le groupe Elfank.

Face aux étrangers perplexes et peu informés, les russes présentent Prilepine comme un mix de Maxime Gorki, Ernest Hemingway, Emir Kusturica et Edouard Limonov. 

                                         

 

Prilepine acteur. Bande-annonce du film Гайлер (Geiler) - 2017

     -----     -----     -----     -----     ----- 

 

      KUSTURICA INVITÉ DE PRILEPINE 

                  Novembre 2016

Zakhar Prilepine et Emir Kusturica se sont rencontrés à plusieurs reprises en 2016 et sont devenus très proches. 

 

En novembre 2016, Emir Kusturica et "The No Smoking Orchestra" étaient les invités de Zakhar Prilepine dans l'émission qu'il anime sur REN TV, «Соль» ("Du sel")

 «Соль» est une émission de variétés enregistrée en public, d'un tout autre format que "Le thé avec Zakhar". 

 

Très beau texte de Prilepine sur Emir Kusturica (janvier 2017) : (en russe, facile à comprendre avec Google Trad) 

http://rusila.su/2017/01/20/zahar-prilepin-o-znakomstve-s-kusturitsej-i-serbii/ 

 

                       *****         *****        *****    

Récit bien informé de Slobodan Despot, qui a rencontré Prilepine à Belgrade, fin octobre 2016 :   

 http://antipresse.tumblr.com/post/152514578473/zakhar-et-ses-chats-antipresse-48  

 

             -----     -----     -----     -----     -----

19 novembre 2016 à Paris --- Intervention de Zakhar Prilepine au colloque organisé par la revue Éléments : "A l'Est, du nouveau ?"

             -----     -----     -----     -----     -----

                            VIDÉO EN ANGLAIS

Documentaire sur les écrivains russes d'aujourd'hui, tourné en 2012.

Zakhar Prilepine y tient une grande place. Il ouvre le reportage, de 2'30 à 14'30.

Excellente émission présentée par l'acteur Stephen Fry.

Stephen Fry lit d'ailleurs un extrait du roman SAN'KIA : la scène où le cercueil du père est trainé dans la neige en pleine forêt, sur des kilomètres, pour accèder au cimetière.

Scène qui fait même l'objet d'une illustration animée !  (de 7'55 à 11'45) 

             -----     -----     -----     -----     -----

 

                        PRILEPINE NOUVELLISTE

 

 

 

 

Traduction Joëlle Dublanchet

Actes Sud - 2011

 

 

 

Traduction Joëlle Dublanchet

Actes Sud - 2015

 

 

             -----     -----     -----     -----     -----

 

                           PRILEPINE PUBLICISTE

 

JE VIENS DE RUSSIE 

 

 

Traduction Marie-Hélène Corréard.

 

Editions de la Différence - 2014 

 

 

 

 

 

"Récits de rencontres (avec des quidam ou avec Poutine), scènes de sa vie familiale, chroniques des événements politiques, relectures en forme de fables de l’histoire de la Russie depuis Brejnev, pamphlets contre les libéraux et annonces des désastres à venir, Prilepine ne fait jamais dans la demi-mesure, et ce ton quelquefois brutal traversé de lyrisme est saisissant et salutaire."

                                                    Agnès Mannooretonil - Revue Études

 

         -----     -----     -----     -----     -----

 

DE GAUCHE, JEUNE ET MÉCHANT 

 

 

Traduction Marie-Hélène Corréard et Monique Slodzian.

Editions de la Différence - 2015

 

Lire un extrait

             -----     -----     -----     -----     -----

EN LIBRAIRIE LE 9 FÉVRIER 2017

 

 

JOURNAL D'UKRAINE 

 

Sorti en février 2017.

 

Traduction du russe par Monique Slodzian.

Editions de la Différence - 2017

 

 

 

L'excellente critique d'Isabelle Rüf dans le journal suisse "LE TEMPS" :

https://www.letemps.ch/culture/2017/03/24/labsurdite-guerre-vue-zakhar-prilepine




 

         "JOURNAL D'UKRAINE"                             Présentation de l'éditeur : 

Zakhar Prilepine est souvent allé en Ukraine, avant Maïdan et après, comme correspondant de guerre et humanitaire.

Il a levé des fonds et a consacré son prix du Grand Livre qui l'a auréolé en 2014 à l'organisation de convois pour le Donbass. Il les a lui-même accompagnés et a renouvelé l'opération en septembre 2015.

Reporter sur le front, il sait mieux que personne mener le dialogue avec les combattants séparatistes que Kiev s'obstine à traiter de " terroristes ". 


La guerre, il la connaît depuis la Tchétchénie. Et il en parle sans pathos, avec une compassion toute retenue. L'émotion naît de la force de son écriture, pas d'une sentimentalité hypocrite.

 
Non, la guerre en Ukraine ne l'a pas surpris : elle couvait depuis 1990 et les causes du conflit remontent à bien plus longtemps (les plus récentes renvoient à l'après-guerre de 14-18 et aux récidives pronazies des années 40).

Son recul historique sur les événements qui ont éclaté en février 2014 se traduit par une analyse fine et sans concession du passé récent.

"Le temps des troubles" que traverse l'Ukraine contemporaine, à l'instar de la Russie du début du XVIIe siècle, s'est tramé dans l'histoire. Et il explique comment.

Avec une ironie mordante, Prilepine dissèque dans ce "JOURNAL D'UKRAINE" les responsabilités des acteurs politiques, russes et ukrainiens depuis l'effondrement de l'URSS. Il ne ménage pas la partie russe tout en assumant son soutien à la fermeté du Kremlin.

Sa plume insolente ne rate pas les intellos du camp libéral qui, de Moscou ou de l'étranger, dissertent sans fin sur les options du Donbass, loin du front et loin de la misère. 
                                                       En librairie le 9 février 2017 

                                                                  * 

                                  JOURNAL D'UKRAINE 

 

Une partie de la critique de Julia Breen, dans le Courrier de Russie :

 

"Zakhar Prilepine défend bec et ongles, corps, cœur et âme, le monde russe. Celui-là qui parle peu et préfère agir, n’attaque que pour se défendre, lève la tête et déterre les fusils du fond du jardin quand il se sent menacé dans sa chair, dans sa langue et sa culture.

En février 2017, Zakhar Prilepine a pris la tête d’un bataillon de combattants du Donbass – poursuivant par les armes le combat entamé à la plume.

Ce JOURNAL D'UKRAINE, qui réunit les posts, articles et chroniques de l’écrivain sur le mouvement de Maïdan et la révolte du Donbass dévoile la Russie de l’écrivain – un pays idéal mais non idéalisé, une Russie au meilleur d’elle-même, la plus belle facette, la mieux taillée, du diamant brut.

 

 La Russie de Prilepine est lasse. Elle est fatiguée de l’injustice et des doubles standards, de l’inégalité de traitement dont elle est constamment victime – quand les médias occidentaux présentent la prise du pouvoir par les armes à Kiev comme un combat pour la liberté, et les mêmes événements à Sébastopol ou Donetsk comme une révolte rétrograde, obscurantiste, manipulée de l’extérieur. 

 

La Russie de Prilepine est fatiguée d’être accusée d’«ingérence dans les affaires ukrainiennes» quand l’intervention de Washington ou de Bruxelles passe pour une évidence et une nécessité, est saluée et acclamée."  

 

TOUTE LA CRITIQUE, remarquable, A LIRE ICI :

https://www.lecourrierderussie.com/culture/litterature/2017/03/journal-ukraine-zakhar-prilepine/

    

      Un extrait de JOURNAL D'UKRAINE 

 

                  Laissez-les avec leurs rêves

 

1er décembre 2013, Maïdan a commencé.

 

La représentation mystique que nous avons de l'Europe est un fait insolite, merveilleux et inexplicable.

L'Ukraine se précipite vers l'Union européenne comme si elle avait embarqué sur un immense et confortable navire et voguait loin de la Russie, à travers mers et océans : adieu, souillon, adieu ! Désormais, maudite, nous serons hors de ton atteinte ! Adieu !

Il y a dans tout cela quelque chose d'enfantin, de presque touchant, de naïf et d'enchanteur.

 

Si l'Ukraine était entrée dans l'Union européenne, elle irait au lit lasse mais contente et s'éveillerait le matin (un doux soleil effleurant ses cils), s'étirerait presque béatement, ouvrirait doucement les yeux (l'Union Européenne doit reposer à ses côtés, calme, avec une légère et jolie barbe sur les joues, sûre d'elle, bonne et généreuse, sentant l'eau de Cologne) alors que là-bas, le diable l'emporte, il y a toujours la Russie. Un cheval monté de son cavalier qui tous deux puent, hennissent et ont les mêmes dents énormes, et en plus des sabots partout : une bête monstrueuse !

 

Comme elle est touchante cette foi religieuse accordée aux papiers et aux unions, aux tampons et aux résolutions, au monde civilisé européen qui vous protège de toute offense, qui vous nourrit et vous calîne.   ...///...

 

L'Europe est au seuil d'une crise de civilisation qui n'en est qu'à ses débuts : déja plusieurs pays ont fait banqueroute, une partie de sa population a plongé dans le pessimisme et le chaos. Même la France, plus ou moins prospère, se rend compte que les choses ne vont pas dans la bonne direction.   ...///...

 

Le bateau prend déjà l'eau et il ne conduira l'Ukraine nulle part.

Il coulera en route, à cent mètres du rivage, et il faudra revenir à la nage.

 

Dommage pour l'Ukraine qu'elle ne décroche aucune Union européenne. Comme il aurait été bon de la voir revenir au bout d'un an ou trois, trempée, nu-pieds, découragée, les organes réfrigérés, furieuse de ce qui lui est arrivé ! On l'aurait vue subitement débarquer et aller tabasser le bon bougre de Russe qui se tient sur la rive, un mouchoir à la main, scrutant l'immensité bleue.

- Qu'est-ce qui te prend ? lui aurait-il demandé. Moi, je te voulais du bien.

- Normal, aurait répondu l'Ukraine avant de continuer son chemin.

 

Pour avoir pareille expérience, il faut l'avoir faite. Sans cela, les Ukrainiens continueront de se voir en rêve naviguer autour du monde, baignés de soleil, de valeurs européennes, de mouettes, de démocratie et d'une mer douce et sans sel.

Laissez-les voir ce songe jusqu'au bout. Il faudra bien se réveiller un jour.

Nous, eux, tous ensemble.

                                            Zakhar Prilepine - Journal d'Ukraine

 

Lire un autre extrait de "Journal d'Ukraine"  

             -----     -----     -----     -----     ----- 

Précoce !

A 10 ans, Zakhar Prilepine faisait le choix de poser devant la statue du poète Sergueï Essenine.

             -----     -----     -----     -----     -----

 

                    19 AVRIL 2017

ZAKHAR PRILEPINE, LE 19 AVRIL 2017, DANS LE DONBASS.

Prilepine dans le Donbass - 19/04/2017

 

         Interview accordée à Guillaume Chauvin

 

Zakhar Prilepine :  "Pour la France, le mot “Liberté” est doté d’un sens tout particulier. Comme le mot “Ordre” pour l’Allemagne, comme l’expression “Rêve américain” pour les USA, comme le mot “Vérité” pour la Russie…

La France doit comprendre qu’ici (dans le Donbass) a lieu un grand mouvement démocratique. Car la majorité écrasante de la population souhaite vivre dans le contexte d’un "Monde Russe" divers et varié. Russe non pas du point de vue ethnique, mais un grand monde russe multicolore. C’est leur grand désir démocratique. Et ils sont prêts à mourir pour cela.

 

 

C’est une grande lutte pour la Liberté. Dans laquelle l’implication de la Russie ou ma propre participation sont, à vrai dire, secondaires. L’essentiel c’est le désir de la population locale.

 

Je voudrais que ce sentiment d’une méfiance permanente envers la Russie disparaisse. Le sentiment qui est constamment attisé par les médias européens faisant croire que la Russie, c’est un agresseur, que l’Ukraine protège l’Europe contre une agression russe. Des élucubrations sur des feuilles de journaux. Qu’il convient de froisser et jeter à la poubelle. Ce ne sont que des mensonges.

 

La Russie aime passionnément l’Europe. La France – plus que tout autre pays européen. La Russie n’est jamais allée en Europe de son propre gré. Elle n’y ira jamais. La Russie a périodiquement participé à différentes affaires européennes, mais l’Europe aussi a participé à la lutte contre la Russie.

 

Aujourd’hui, il est important de comprendre que seule la capacité de la Russie et des acteurs de l’Europe centrale de trouver des accords peut apporter une paix dans le monde, y compris en Asie… 

Nous sommes les gardiens de la paix."

                                                       Zakhar Prilepine 19 avril 2017 

4 mai 2017 - Prilepine en mission de sécurisation dans les environs de Donetsk. - http://prilepin.livejournal.com/

     -----     -----     -----     -----     -----

 

 ÉMISSION LITTÉRAIRE SUR PRILEPINE

 

Zakhar Prilepine est très populaire en Serbie, où tous ses livres ont été traduits avec succés.

La RTS (Radio Télévision Serbe) a consacré en avril 2017 une émission à Prilepine dans sa série "Ecrivains contemporains du monde entier"  

Depuis 1996, "Ecrivains contemporains du monde entier" a reçu de nombreux créateurs qui ont marqué leur époque à la fin du 20e et début du 21e siècle : les lauréats du prix Nobel, Mario Vargas Llosa, JMG Le Clézio, Orhan Pamuk, Günter Grass, mais aussi Peter Handke, Philippe Sollers, Alessandro Baricco, Amos Oz, Paul Auster, ou encore les philosophes Jean Baudrillard, Edgar Morin et Michel Onfray. 

 

Le portrait de Zakhar Prilepine a été diffusé le 14 avril 2017 sur RTS-2, en prime time, à 21 heures.

             -----     -----     -----     -----     -----

    Courte biographie de Zakhar Prilepine avant 2004

 

Né le 7 juillet 1975, dans le village d'Ilinka, près de Riazan.

Famille modeste. Grands-parents paysans. Père instituteur et mère infirmière.

Commence à travailler à 16 ans dans une boulangerie.

La famille déménage à Nijni Novgorod.

 

Prilepine entre à l'école de police, obtient son diplôme à 19 ans, et rejoint les forces anti-émeute, les OMON.

Il suit en parallèle les cours du soir à l'université de philologie.

 

En 1996, il est envoyé en Tchétchénie, pendant la première guerre, comme commandant d'un groupe de combat.  
Il y retournera pour la seconde guerre, en 1999, participant cette fois aux opérations dans la province voisine du Daghestan.

 

A son retour, Zakhar Prilepine démissionne des forces spéciales.

 

Il a alors obtenu son diplôme de l'université où il a rencontré sa femme Masha, épousée en 1998, avec laquelle il aura 4 enfants.

 

Il devient en 1999 un membre actif du parti national-bolchévique d'Edouard Limonov (l'écrivain qu'il avait commencé à lire avec ferveur dès l'âge de 15 ans).

"Depuis 25 ans, je pense à Limonov tous les jours de ma vie, autant qu'à mon père ou à ma femme" a récemment déclaré Prilepine.      

VOIR ICI :  http://www.tout-sur-limonov.fr/412678061 

 

Prilepine arrive en l'an 2000 dans un journal de Nijni Novgorod, dont il deviendra le rédacteur en chef l'année suivante.

 

Et à partir de 2004, à 29 ans, l'entrée en fanfare dans la sphère publique, avec la publication de son premier roman PATHOLOGIES.

 

 

 

Une biographie détaillée de Prilepine :               (En russe, facile à comprendre avec Google Trad)

http://www.uznayvse.ru/znamenitosti/biografiya-zahar-prilepin.html

 

Autre bio bien fournie de Prilepine :

 https://lenta.ru/lib/14182720/

  

       

     -----     -----     -----     -----     -----

PARU EN FÉVRIER 2017

POUR MIEUX COMPRENDRE L'UKRAINE 

 

MONIQUE SLODZIAN

Editions de la Différence

Février 2017

  

Un livre très documenté sur un procès qui eut un retentissement comparable à celui de l’Affaire Dreyfus.

 

 

Présentation et extraits du livre :

http://www.tout-sur-limonov.fr/412188740

 

Monique Slodzian était l'invitée de Charles Ficat, dans  L'Amour des livres sur FRÉQUENCE PROTESTANTE le samedi 1er avril 2017, à 17h. Le responsable de ce site, José Sétien a également participé à la conversation. 

 

   POUR RÉÉCOUTER L'ÉMISSION :

http://frequenceprotestante.com/diffusion/lamour-des-livres-du-01042017/

             -----     -----     -----     -----     -----

CE SITE EST CONSACRÉ A EDOUARD LIMONOV (et ses disciples)

Il actualise le livre d'Emmanuel Carrère, avec photos, vidéos rares, et quantité d'informations inédites et vérifiées. (2017) 

Voir la 1ère page, très complète, ici : 

     http://www.tout-sur-limonov.fr

     -----     -----     -----     -----     -----

 

CONTACT : tout.sur.limonov@gmail.com