Tournée de Limonov en Italie - Mai 2018

Zona Industriale, roman autobiographique de Limonov, publié en mai 2018 en Italie.

Comme on l'a vu dans la première page de ce site ,  Limonov a effectué une tournée en Italie du 7 au 17 mai 2018.

 

Il est allé présenter un roman autobiographique, publié en italien sous le titre de ZONA INDUSTRIALE.

La traduction de son livre «В Сырах» paru en Russie en 2012.

 

Limonov raconte sa vie à partir de 2003, à sa sortie de prison.

A 60 ans, protégé par ses gardes du corps pour éviter attentats ou empoisonnements, il poursuit ses dangereuses activités politiques.

 

Il vit dans un ancien quartier ouvrier dont il raconte la progressive gentrification, parfaite image d'un centre-ville de plus en plus hostile aux pauvres, obligés de s'exiler dans les lointaines banlieues de Moscou (à l'exemple des villes occidentales, mais de façon encore plus sauvage et ultra-libérale).

 

Dans ZONA INDUSTRIALE, Limonov parle aussi de sa rencontre avec la célèbre actrice Ekaterina Volkova, qui lui donnera deux enfants, et de la strip-teaseuse et comédienne Magdalena Kurapina, au caractère bien trempé. 

 

Lire la critique détaillée de ZONA INDUSTRIALE par Luca Bagatin (en italien) : 

 http://amoreeliberta.blogspot.com/2018/07/zona-industriale-di-eduard-limonov.html

         (voir la traduction en français tout en bas de cette page)

                                                                   *****


Tous les grands quotidiens italiens ont consacré de longs articles à Limonov.

 

Deux exemples parmi tant d'autres :

- LA REPUBBLICA publie une interview d'Edouard Limonov.

- IL CORRIERE DELLA SERA du 6 mai 2018 dresse un long portrait de Limonov sur 2 pages.

 

 

 

             LIMONOV À LA TÉLÉVISION  

 

 Lors de cette tournée en Italie, Limonov a aussi eu droit à un sujet dans le journal de 20 h de la RAI 1 (TG1-20:00), vu par six millions de personnes (plus que le 20h de TF1).


Dans ce sujet du 20h de la RAI 1, Limonov est interviewé par le directeur de l'information, Gennaro Sangiuliano.

 

Limonov a aussi été l'invité en direct de LE PAROLE DELLA SETTIMANA, une émission qui est un mix de ONPC et QUOTIDIEN.  

 

             -----     -----     -----     -----     ----- 

 

                SALON DU LIVRE DE TURIN 

 

Edouard Limonov a été l'invité-vedette du Salon du livre de Turin (le plus important Salon du genre en Italie).

600 personnes étaient dans la salle, et plusieurs centaines n'ont pas pu entrer.

Salon du livre de Turin - 12 mai 2018 - PENDANT L'INTERVENTION DE LIMONOV.

             -----     -----     -----     -----     -----

         ENCORE UNE TÉLÉ POUR LIMONOV !

 

          Rai News 24 : Interview et reportage 

http://www.rainews.it/dl/rainews/media/artista-russo-eduard-limonov-vita-dalla-parte-ribelli-deboli-101e4432-4509-4c33-bf43-276bfd07b890.html

 

            -----     -----     -----     -----     -----  

 

                       INTERVIEW EN PROFONDEUR 

INTERVIEWÉ PAR L'EX-DÉPUTÉ EUROPÉEN (EX-COMMUNISTE) GIULIETTO CHIESA. PASSIONNANT ET BIEN SOUS-TITRÉ EN ITALIEN.

              -----     -----     -----     -----     ----- 

 

                                  ROMANESQUE

            De belles images pour les connaisseurs

 

Il y avait beaucoup de monde pour écouter Limonov présenter son livre dans une librairie de Rome, le 7 mai 2018 (la première de ses nombreuses apparitions publiques).

           Mais qui dans la foule aura reconnu Elena Schapova, la deuxième femme de Limonov qui vit depuis 35 ans à Rome, après avoir épousé un comte italien ?

Elena Schapova est l'héroïne du premier livre de Limonov, "Le poète russe préfère les grands nègres" [Это я, Эдичка](1980).

 

Limonov et Elena ne s'étaient pas vus depuis, ils sont brouillés, et ils ne se sont pas non plus parlés cette fois-ci.

Agrandir la photo - ELENA EST LA FEMME BLONDE, EN BAS SUR LA GAUCHE.
ROMANESQUE : 40 ANS APRÈS LEUR SÉPARATION, ELENA DISCRÈTEMENT PARMI LE PUBLIC POUR VOIR LIMONOV.
LIMONOV A VU ELENA,MAIS ILS NE SE SONT PAS PARLÉS.

              -----     -----     -----     -----     -----

 

                ARTICLES DE FOND

 

Des dizaines et des dizaines d'articles ont été consacrés à Edouard Limonov en Italie, lors de sa tournée, qualifiée de triomphale.

Ce titre d'un papier de Bruno Giurato résume l'état d'esprit général :

"Limonov aurait beau être le mal absolu, en tout cas ses livres sont meilleurs que la biographie de Carrère 

 

 

Incontestablement, l'article le plus intéressant, le plus détaillé (d'une quinzaine de feuillets) avec quantité d'informations, une interview de Limonov et une analyse approfondie, est publié par la revue L'INTELLETTUALE DISSIDENTE :

"Edouard Limonov, chamane du culturellement incorrect"

UN ARTICLE SIGNÉ NICOLA BERTI ET LUCA SINISCALCO.

Voir également cet article de Luca Bagatin sur l'excellent site "Amore et Libertà" :

"Edouard Limonov, un dissident du côté des faibles"

 

      -----     -----     -----     -----     ----- 

 

               Extrait de ZONA INDUSTRIALE

 

Autre interview de Limonov dans le quotidien IL GIORNALE du 9 mai 2018.

Avec en plus, un bel extrait de ZONA INDUSTRIALE  consacré au rat Krys, le compagnon de chambre de Limonov à sa sortie de prison, de 2003 au 10 mars 2005, date de la mort de Krys !

 

    LE RAT KRYS, SANS DOUTE ÉCHAPPÉ D'UN LABORATOIRE.

              -----     -----     -----     -----     -----     

 

                   DOCUMENTAIRE SUR LIMONOV

 

Le réalisateur italien Mimmo Calopresti prépare un film documentaire où Edouard Limonov apparaît comme un digne héritier de Pier Paolo Pasolini.

Limonov qui a été suivi par l'équipe de tournage à Rome, lors de la visite d'un quartier sensible, où Limonov n'a pas hésité à montrer ses tatouages.

9 MAI 2018, LIMONOV DANS LE QUARTIER DU CORVIALE À ROME.
-- REPORTAGE SUR LE FUTUR DOCUMENTAIRE CONSACRÉ À LIMONOV -- Limonov au monument en hommage à Pasolini, sur les lieux de l'assassinat, à Ostie. Limonov s'adresse directement à Pasolini.
REPORTAGE SUR LE TOURNAGE DU DOCUMENTAIRE. LIMONOV PARLE À PASOLINI, À TRAVERS LE TEMPS ET L'ESPACE.

 

Le documentaire de Mimmo Calopresti sur Limonov sera diffusé à partir d'octobre 2018, sur la toute nouvelle Plate-forme TV  LOFT.

         VOIR ICI LA BANDE ANNONCE  

                 

Résultat de recherche d'images pour "Cani sciolti limonov"

          Documentaire italien sur Limonov (octobre 2018)

 

   -----     -----     -----     -----     -----

 

 Cadeau pour les lecteurs de ce site :

 

Vous pouvez lire ici la traduction en français du premier chapitre de ZONA INDUSTRIALE (livre non encore publié en France) :

http://www.tout-sur-limonov.fr/412188737

 

            -----     -----     -----     -----     -----

 

Quelques autres photos de la tournée, en vrac

LIMONOV DANS UNE LIBRAIRIE DE MILAN - 15 mai 2018
LIMONOV SIGNANT DES AUTOGRAPHES DE SON LIVRE "ZONA INDUSTRIALE"

LIMONOV ET L'ACTEUR RICCARDO SCAMARCIO.

Pendant l'enregistrement de l'interview accordée à Gennaro Sangiuliano le directeur du journal de 20h de la RAI 1 (sujet diffusé dans le 20h du 11 mai 2018).

                                                                 *****

 

    On n'en a pas fini avec Limonov en Italie :

 

Sandro Teti Editore, qui publie ZONA INDUSTRIALE, a l'intention de publier 2 autres livres de Limonov :

OSCAR ET LES FEMMES

- VACANCES AMÉRICAINES

                         *****          *****          *****

 

Et voilà comment "LE MONDE" rend compte de l'évènement, sur une page entière, le 1er juin 2018...     

AGRANDIR POUR POUVOIR LIRE.
AGRANDIR POUR POUVOIR LIRE.

                                                       NO COMMENT ! 

 

 

             -----     -----     -----     -----     -----

    

                                                EN FRANCE :  

 

"ET SES DÉMONS", le dernier roman de Limonov est sorti le 23 août 2018 :

 En plus de ses activités politiques, Limonov mène depuis 45 ans un extraordinaire projet d'autobiographie littéraire, assez unique en son genre.

Projet encore mal connu ces dernières années en dehors de la Russie, mais qui commence à émerger irrésistiblement.

ZONA INDUSTRIALE, publié en 2012 en Russie, couvre la période 2003-2008, même s'il y a de fréquents retours en arrière.

Ensuite, Limonov a publié LE VIEUX (Editions Bartillat 2015) couvrant la période 2011-2013.

 

Le dernier "roman autobiographique" de Limonov, "ET SES DÉMONS", a été écrit en 2016, juste après son opération au cerveau, suite à plusieurs chutes inexpliquées (Limonov évoque l'hypothèse d'un empoisonnement, mais reconnaît qu'il est difficile de le prouver).

 

"ET SES DÉMONS" est sorti en France, aux Editions Bartillat, le 23 août 2018.  

      Pour le critique russe Vladislav Tolstov : 

"On trouve dans "ET SES DÉMONS" , un homme qui a subi une opération au cerveau en mars 2016, et qui attend la fin (il est certain que la mort viendra à lui dans les derniers jours d'avril). 

 

Cela lui permet, dans une frénésie de souvenirs, de retourner dans la République en guerre de Donetsk, de lancer un appel aux camarades de son parti, combattants volontaires dans le Donbass, de revisiter la maison de ses parents à Kharkov, et faire le bilan de sa vie. 


Il s'agit d'un roman autobiographique de grande ampleur qui mélange les personnages et les événements de la vie du véritable Edouard Limonov. 


Tout fusionne : la chirurgie, l'hopital, la guerre, les femmes, les souvenirs.  

Limonov est toujours l'un de nos meilleurs écrivains : il sait comment transformer tout cela en véritable thriller, et sa vie en tragédie antique.  

Un livre intransigeant et passionné."

 

                                                                          Vladislav Tolstov

 

ET SES DÉMONS dans la version russe :

PHOTO DE COUVERTURE DU LIVRE : LE SCANNER CÉRÉBRAL DE LIMONOV, RÉALISÉ À L'HOPITAL, LE 14 MARS 2016. EN ROUGE, L'ÉNORME HÉMATOME QU'IL A FALLU LUI ENLEVER.

              -----     -----     -----     -----     -----

                                                            CLIN D'OEIL

                                    VACANCES ROMAINES !

 

Incroyable vidéo où l'on suit Limonov, heureux, pendant son séjour à Rome :

       -----     -----     -----     -----     -----

 

Traduction d'une critique italienne de ZONA INDUSTRIALE

Mercredi 18 juillet 2018

"Zone industrielle" par Eduard Limonov. Article de Luca Bagatin
 
J'ai rencontré il y a quelques semaines l'éditeur Sandro Teti dans ses bureaux et je lui ai demandé ce qu'il pensait d'Edouard Limonov, dont il a édité (en mai 2018) le roman «Zone industrielle ».
 
Il m'a répondu : « C'est un homme fascinant, sui generis. Il m'a frappé par  son détachement des choses et de l'argent, par son comportement ascétique... sauf en matière de sexualité ».
 
Sandro Teti a rencontré Limonov dans les années 1990, devant le mausolée de Lénine, à Moscou, qui alors avait été fermé par Eltsine, et où des manifestants s'étaient réunis pour protester.
 
Dans ces années-là, Limonov et une poignée de gamins et de jeunes « desperados » des banlieues russes fondent le Parti national bolchevique, celui qui deviendra le principal parti d'opposition au gouvernement de Poutine et qui sera interdit en 2007- seul parti en Russie à souffrir ce sort -
 
Eduard Veniaminovich Savenko, mieux connu sous le nom d'Edouard Limonov, et est devenu populaire dans le monde grâce au roman biographique - dans laquelle Limonov, cependant, ne se reconnaît pas du tout - « Limonov » écrit par Emmanuel Carrère.
 
Limonov est un croisement entre Gabriele d'Annunzio, Pasolini et Giacomo Casanova. Et c'est aussi un leader politique et un dissident: écrivain, poète, journaliste, vagabond, soldat.
 
J'ai déja parlé de Limonov dans plusieurs articles - le premier que vous pouvez lire à ce lien :
 
- dans une interview avec l'éditeur du site Web tout-sur-limonov   , José Setien:
 
 
Limonov a écrit au moins soixante livres, dont très peu publiés en Italie. Ce sont principalement des romans autobiographiques où, par sa vie aventureuse, il parle des événements de la Russie soviétique et surtout de l'ère post-soviétique.
 
Sandro Teti m'a dit qu'il aimerait bientôt publier deux autres de ses livres de Limonov : "Vacances américaines" et "Oscar et les femmes".
 
« Zone industrielle », que l'auteur appelle roman « moderne », raconte son expérience à sa sortie de prison, où il a purgé sa peine à deux ans et demi sur des accusations de trafic d'armes et tentative de coup d'Etat au Kazakhstan.
 
Le livre se situe donc entre 2004 et 2007, principalement dans la banlieue industrielle moscovite de Syry, où Limonov ira vivre dans un appartement délabré, loué par deux de ses amis.
Limonov est toujours accompagné de ses gardes du corps, ses fidèles nazbols, aussi soutenus  par la regrettée journaliste Anna Politkovskaïa, nazbols qui sont devenus célèbres et pour cette persécutés en Russie pour leurs actions symboliques de protestation contre le gouvernement de Poutine en lançant des œufs et des tomates aux autorités et en occupant des  ministères, rappelant de plusieurs manières les exploits goliardiques des légionnaires de Rome fidèles à la Gabriele d'Annunzio.
 
En quittant la prison, Limonov est attendu par sa fidèle compagne, la punkette  Nastya agée de 20 ans, une militante nationale-bolchévique beaucoup plus jeune que lui et qu'il surnomme « enfant bulterrienne » car elle est toujours accompagnée de son énorme chien bull-terrier, qui ira qui vit avec eux dans l'appartement de Syry, au moins jusqu'à ce que les malentendus entre Limonov et Nastia leur feront prendre des chemins différents.
 
Nastya donnera à Limonov un beau rat femelle blanc, qu'il nommera Krys et auquel sont consacrées des pages très belles et très émouvantes dans "Zone Industrielle". 
La relation entre le soi-disant "cynique " et "dur " Limonov et Krys est vraiment très tendre. Krys aime le savon à lessive et sent comme ça. Il aime sauter sur les jambes et les épaules et courir dans l'appartement. Malheureusement, Limonov apprend que les souris, malgré ou tout aussi vives et énergiques, ne vivent quelques années. Quand il voit son Krys s'affaiblir, il devient triste et n'accepte pas son vieillissement, et quand Krys meurt le 10 mars 2005, Limonov construit un cercueil avec une boîte, mettant de la ouate comme oreiller à l'intérieur et une guirlande autour du petit cercueil. 
Et le rat Krys est enterré par ses gardes du corps dans la cavité d'un arbre. Il l'aimait vraiment.
 
Limonov se décrit comme un cynique, mais en réalité, il est un homme qui aime. Et il adorait ses nombreuses femmes, toutes plus jeunes que lui, souvent "mauvaises filles", des filles alternatives parfois punk, un peu comme lui, qui étaient ses épouses et ses amantes. Si proche que soit la relation entre lui et l'autre sexe a été plutôt orageuse.
 
Dans "Zona Industriale", l'auteur décrit sa relation avec l'actrice, la femme qui lui donnera deux beaux enfants: Bogdan et Aleksandra. L'actrice est sa dernière femme en date, et il décrit leurs rapports comme ceux d'un «chaman» avec sa «Vénus». Relation passionnée mais aussi orageuse, faite de malentendus, qui a duré quelques années. 
 
Années pendant lesquelles Limonov fait de la politique, avec Kasparov et Kassianov, organise une coalition anti-gouvernementale - L'Autre Russie - composée de nationaux-bolchéviques , libéraux, communistes et nationalistes, qui finalement échouera à cause des querelles internes de la  composante libérale.
 
Dans le livre Limonov exalte, entre autres, le sexe, compris non pas dans sa fonction de reproduction, mais de « love making », il parle de sa théorie du «dépassement de la solitude cosmique », c'est à dire la solitude humaine - qui menace de flétrir l ' être humain - et qui ne peut être surmonté que par le sexe, qu'il soit hétérosexuel ou homosexuel, c'est à dire en rejoignant un autre être humain, également perdu dans la solitude cosmique. 
 
En ce sens Eduard Limonov s'affirme comme un digne héritier et compagnon érotique de Casanova et d'Annunzio précité.
 
Certains chapitres de « Zone industrielle » sont dédiés aux réflexions spirituelles et métaphysiques, interprétations personnelles de la Bible, les interprétations autour de l'univers féminin, un grand mystère qui a toujours fasciné Limonov et avec qui il a toujours été une relation duale, d'amour et de conflit, même avec sa mère âgée qui lui reproche au téléphone affectueusement de ne pas avoir toujours "la tête sur les épaules" et lui demande d'arrêter "ses bizarreries".
 
Eduard Limonov ne s'est jamais enrichi avec ses activités. C'est un éternel jeune homme de 75 ans. UN dissident intégral. Un hérétique érotique avec ses lunettes, sa barbiche, ses cheveux rasés sur les côtés et derrière dans le style post-punk. Un personnage nouveau. Un cynique au coeur tendre qui a fasciné et continuera à fasciner des générations de jeunes idéalistes et radicaux de l'Est et de l'Ouest de la planète Terre, qui se battent pour les plus faibles. 
 
Luca Bagatin

    -----     -----     -----     -----     ----- 

 

CE SITE EST CONSACRÉ A EDOUARD LIMONOV (et ses disciples) :

Il actualise le livre d'Emmanuel Carrère, avec photos, vidéos rares, et quantité d'informations inédites (2018) 

Voir la 1ère page, très complète, ici : 

     http://www.tout-sur-limonov.fr

                                                           *****   

CONTACT (pour vos réflexions et critiques) :   tout.sur.limonov@gmail.com