LES LIVRES d'Edouard LIMONOV - 1

Quelques-uns des nombreux livres d'Edouard Limonov dans leurs éditions françaises, anglaises, espagnoles, italiennes et russes. Agrandir la photo.

 Des 62 livres publiés par Edouard Limonov, 22 ont été traduits en français.

 Après la publication du LIMONOV d'Emmanuel Carrère en 2011, plusieurs ouvrages d'Edouard Limonov ont été réédités en France.

 

 Si les lecteurs du LIMONOV d'Emmanuel Carrère ont été passionnés par le récit des aventures de Limonov, ils doivent savoir  qu’Edouard Limonov, dans ses livres, raconte tout cela d’une façon encore plus accrocheuse et radicale.

 

 Lire les ouvrages d’Edouard Limonov est vraiment jouissif :       les "happy few" qui les connaissent  en savent quelque chose.

Il faut en faire l’expérience. On n'en sort pas intact. 

 

                * * *    * * *    * * *    * * *    * * *


            “LA TRILOGIE DE KHARKOV” :

 

- La grande époque.

- Autoportrait d'un bandit dans son adolescence.

- Le petit salaud.

 

                                 LA GRANDE ÉPOQUE 

1989 - Edition originale

Le petit Eddie, agé de quatre ans, avec ses parents à Kharkov, une ville industrielle ravagée par la guerre, qui se relève en 1947, dans une ambiance qu’on a du mal à imaginer, et dont le climat est rendu de façon savoureuse.

Ce livre, le premier de Limonov à être autorisé en Russie  en 1990 y est aujourd’hui considéré comme un classique contemporain.

Epuisé en France. A rééditer en urgence.

       Remarquable traduction en français d'Antoine Volodine.

 

 

VIDEO/ Interview d'Edouard Limonov avec Thierry Ardisson en 1989, pour présenter LA GRANDE ÉPOQUE http://www.dailymotion.com/video/xf8nma_interview-verite-edward-limonov_news

 

                                  *****

 

AUTOPORTRAIT D'UN BANDIT DANS SON ADOLESCENCE   

 

 2ème volet de la "Trilogie de Kharkov" - Peut se lire séparément.

1985 - Edition originale. - Réédité en 2011 par Albin Michel

 

Autoportrait d'un bandit dans son adolescence raconte 48 heures dans la vie d’Eddy-baby, 15 ans, qui va gagner un concours de poésie, lors d'une grande fête dans un parc de Kharkov, devant des milliers des spectateurs.

Eddy-baby, amoureux, au milieu de ses amis plus ou moins délinquants.  

L'ambiance incroyable d'une grande ville soviétique en 1958.

Livre percutant, dérangeant, et emprunt de poésie ( dans le bon sens du terme).

A déconseiller aux lecteurs pusillanimes et bien-pensants. 

Autre classique contemporain pour les russes.  

1990 - En poche dans la collection J'AI LU

"En lisant le Limonov d'Emmanuel Carrère, j'avais eu envie de vérifier si l'écrivain était à la hauteur de l'aventurier.

Je n'ai pas été déçu par AUTOPORTRAIT D'UN BANDIT DANS SON ADOLESCENCE!

 C'est un roman coup de poing qui me rappelle celui de Selby "LAST EXIT TO  BROOKLYN".

 Sexe, violence et défonce au premier plan, avec tableau d'une époque comme toile de fond.

Limonov dépeint Kharkov au temps de Nikita Khrouchtchev aussi justement que Selby le Brooklyn 60's.

Un bon piège à nuit blanche. 

http://citizenlambda.canalblog.com/archives/2015/01/15/31322464.html .

 

 

"Autoportrait d'un bandit dans son adolescence" a été publié en 1990 aux Etats-Unis sous le titre MEMOIR OF A RUSSIAN PUNK.   

Considéré comme un livre culte par un petit groupe d'initiés US.

.                                                                *****

 

            LE PETIT SALAUD 

3ème volet de la "Trilogie de Kharkov" - Peut se lire séparément.  

 

"LE PETIT SALAUD" raconte le basculement d’Eddie, qui abandonne son emploi d’ouvrier fondeur, pour vivre avec Anna Rubinstein, une libraire plus agée que lui, qui est la muse (et plus) des artistes bohèmes de Kharkov .

   On est au milieu des années 60, et le climat de l’URSS à l’époque  est à cent lieux de l’idée qu’un occidental peut s’en faire . C’est plein de vie, d’émotions, trés coloré, joyeux, solidaire, voire même anti-conformiste.

Rien à voir avec le cliché de la “grisaille soviétique”. 

 

          * * *    * * *    * * *    * * *    * * *

 

     “LA TRILOGIE DE NEW YORK” :

  

- Le poète russe préfère les grands nègres.  

- Journal d'un raté.  

- Histoire de son serviteur.   

LA RÉÉDITION DE 2012 - Les 2 livres posés côte à côte. Très réussi !

- LE POÈTE RUSSE PRÉFÈRE LES GRANDS NÈGRES   

AGRANDIR POUR LIRE

Edition originale de 1980 - Le titre fut choisi par Jean-Jacques Pauvert - Titre original en russe : "C'EST MOI, EDITCHKA"

LE POÈTE RUSSE PRÉFÈRE LES GRANDS NÈGRES est le premier livre écrit par Edouard Limonov, son plus connu et le plus vendu partout dans le monde, à cause du scandale provoqué par les coucheries du héros, Eddie, avec des vagabonds blacks  à New York. (cela se passe en 1975-76)

Considéré comme un classique contemporain en Russie.

                                           *****

 

               JOURNAL D'UN RATÉ 

JOURNAL D'UN RATÉ est considéré par certains comme le chef d’oeuvre de Limonov, avec “Le livre de l'Eau”.

Le désespoir et les délires poético-terroristes d’Eddie, après le départ de sa femme adorée Elena. (situé à New York en 1976-77).

Classique contemporain.

 

                                                                  ****** 

 

           HISTOIRE DE SON SERVITEUR

HISTOIRE DE SON SERVITEUR raconte les aventures d'Eddie quand il était majordome à New York au service d’un milliardaire (en 1979)

 

       * * *      * * *     * * *     * * *    * * *

 

              OSCAR ET LES FEMMES 

 

1986 - Edition originale. - Illustration : Romain Slocombe.

Limonov a également publié un "roman à scandale", en 1986.

On suit les traces d'un émigré polonais, gigolo de luxe dans les milieux les plus branchés de New-York. Un individu friand d'expériences sado-masochistes.

 

Un livre complètement déjanté, mais très drôle et totalement jouissif.     

 

En Russie, le livre intitulé "LE BOURREAU", a connu un grand succès, étant souvent réédité. Un million d'exemplaires ont été vendus au total.

 

                                       À NOTER

"Oscar et les femmes", écrit en 1982, aurait dû également s'intituler LE BOURREAU en France et afficher une couverture avec des photos SM représentant Limonov et sa compagne Natalia Medvedeva, mais l'éditeur Ramsay a pris peur et fait un choix plus classique. 

IL BOIA, LA TRADUCTION ITALIENNE DE "OSCAR ET LES FEMMES", AUX ÉDITIONS SANDRO TETI, EN DÉCEMBRE 2019

 

 

 

Ces informations sont données par Limonov dans une préface inédite pour la traduction italienne du livre, sorti en décembre 2019, avec le titre IL BOIA (Le Bourreau) 

 

 

 

 

   

 

                                       *****

  Edouard Limonov a aussi écrit beaucoup de nouvelles, dont certaines parlent de son séjour à Paris dans les années 80.

 

Je vous conseille les recueils :

 

- DES INCIDENTS ORDINAIRES (Ramsay, 1988)

 

- COGNAC NAPOLEON (Ramsay, 1990)

 

- DISCOURS D'UNE GRANDE GUEULE COIFFÉE D'UNE CASQUETTE DE PROLO  (Le Dilettante 1991, réédité en 2011) 

 

- LE DOS DE MADAME CHATAIN  (Le Dilettante, 1993) 

                                                                   *****

Un recueil des chroniques de Limonov dans L'Idiot International (1989-1994)  L'EXCITÉ DANS LE MONDE DES FOUS TRANQUILLES  est paru en 2012 aux Éditions Bartillat.

                                             *****

 Et il y a le fameux essai visionnaire de Limonov, paru en 1993, LE GRAND HOSPICE OCCIDENTAL (Les Belles lettres)

Réédition en 2016 aux Éditions Bartillat, avec une préface inédite d'Édouard Limonov.

2016 - La nouvelle édition du GRAND HOSPICE OCCIDENTAL.

                        *****  

 

       Voir absolument cette page :

 LES LIVRES DE LIMONOV 2000-2020

Edouard Limonov a écrit 8 livres, dont LE LIVRE DE L'EAU, pendant son séjour de 2 ans et demi en prison, en Russie, de 2001 à 2003.

Après sa libération et jusqu'à sa mort en mars 2020, Limonov a écrit de nombreux livres importants (quelques-uns d'entre eux seulement ont été traduits en français).

Dans cette page, "LIVRES DE LIMONOV 2000-2020", tous ces livres sont présentés en détail, avec résumés, analyses, photos et vidéos pour mieux les appréhender.  

             -----     -----     -----     -----     -----

 

 "En prison, tous sont égaux : brigands, vagabonds et saints, tous, nous nous tordons sur nos croix, sur notre Golgotha"    

                         Edouard Limonov - "MES PRISONS" - Actes Sud